Kangaryu Team

Team qui scantrad les chapitres d'ajin, magi, uratarou, blades, mononote, tenkuu shinpan...


    Furyo

    Partagez
    avatar
    Shuujin

    Masculin Sagittaire Coq
    Messages : 592
    Date d'inscription : 31/07/2013
    Age : 24
    Localisation : Nord
    Humeur : Motivé !

    Furyo

    Message  Shuujin le Dim 29 Sep - 20:02

    L'entrée au lycée, un événement important pour tous les étudiants ! Une nouvelle vie, de nouveaux défis, une entrée dans la maturité, l'autonomie, la liberté... L'approche du bac, cet examen si important. Oui, la rentrée au lycée n'est pas banale. Mais, dans le secteur qui nous intéresse aujourd'hui, l'arrivée au lycée n'a pas tout à fait le même sens... Non, par ici, l'arrivée au lycée signifie qu'il faut s'imposer pour devenir le plus fort, le plus puissant, le plus respecté. Bref, le meilleur furyo. Ou voyou, si l'on s'en tient à l'appellation qu'en donne la majorité des gens, des profs aux mères de familles, et même les politiques ! Penchons-nous sur la rentrée au lycée Tsukishima. Le pire lycée des environs pour beaucoup, un endroit rempli de voyous en tout genre, de furyo qui ne demandent qu'à se battre, à atteindre le sommet ! C'est dans ce lycée que va faire sa rentrée l'homme qui nous intéresse aujourd'hui, il s'appelle Takeo Sanada, il est en seconde et il est plus qu'excité par ce qui l'attend ! Physiquement, c'est un garçon aux cheveux rouges, il s'est fait une coloration pour se faire remarquer, mesurant 1m70, il n'est pas spécialement imposant physiquement mais pas frêle pour autant, il a les yeux marron, comme la plupart des japonnais, et porte son uniforme, une veste noire et un pantalon de la même couleur, en dessous il porte un T-shirt blanc sur lequel est écrit en rouge "FURYO".

    Si Takeo est aussi excité par la rentrée, c'est parce qu'il adore se battre et s'est forgé une réputation dans le secteur depuis le collège, puisqu'il était le Boss du sien depuis la quatrième. Car oui, Takeo était fort, très fort même. Beaucoup le craignaient, et il était déjà dans le viseur de beaucoup d'élèves du lycée Tsukishima ainsi que des lycées et gangs alentours. Après tout, l'exploit d'unir son collège sous sa bannière alors qu'il n'était même pas en troisième, et que ce même établissement était considéré comme incontrôlable depuis longtemps, n'était pas anodin. Mais le jeune homme savait que les choses seraient à un autre niveau au lycée, et c'est pourquoi il était d'une excellente humeur ce matin là. Il prit un petit déjeuner copieux et se rendit au lycée à pied, celui-ci n'étant qu'à un quart d'heure de marche de chez lui.

    La façade du lycée était pleine de graffiti, on pouvait clairement voir que l'établissement n'était pas des mieux entretenu. Mais cela, Takeo s'en fichait. Au contraire, l'état délabré et clairement fréquenté par des voyous lui plaisait. A peine arrivé qu'une réunion était censée avoir lieu dans le gymnase pour accueillir les nouveaux. Le jeune homme savait déjà ce qu'il allait arriver, en vérité. Il s'y rendit donc, enjoué et heureux. Le gymnase était assez grand, il y avait une estrade où une rangée de professeurs faisaient (ou essayaient) un discours. Pour le reste de la pièce, il y avait des chaises et des tables où les élèves s'installaient, en dignes voyous ils n'écoutaient pas le discours et foutaient le bordel. Cela donna un grand sourire à Takeo, qui décida qu'il était temps que la voie du furyo fasse son apparition. Il attrapa donc une chaise qui traînait par là et la lança vers les professeurs. « Hey les vioques ! C'est bon, on va la faire nous-même cette rentrée, et à notre façon ! »

    Le silence se fit le temps de quelques secondes, puis la salle éclata. Les professeurs, effrayés, s'enfuirent en maudissant ce lycée, tandis que les autres secondes hurlaient et que des chaises volaient. Cependant, certains murmuraient entre eux, reconnaissant Takeo, et furent impressionnés par celui-ci, visiblement digne de sa réputation. Puis, l'un des élèves, un grand costaud a l'air mauvais, se rapprocha de celui qui avait causé ce foutoir, le regardant méchamment. « Crois pas que parce que tu es connu que tu es le plus fort d'entre nous, bouffon ! » Pour toute réponse, Takeo se contenta de sourire, puis dans la foulée de lui décocher une énorme droite en pleine figure, le projetant  sur une rangée de chaises et de tables, K.O. Le silence se fit encore une fois, ça y est, ça commençait. La légende de Takeo Sanada allait s'ouvrir sur un nouveau chapitre, celle de ses années lycées. Et celui-ci promettait d'être très mouvementé.
    avatar
    Shuujin

    Masculin Sagittaire Coq
    Messages : 592
    Date d'inscription : 31/07/2013
    Age : 24
    Localisation : Nord
    Humeur : Motivé !

    Re: Furyo

    Message  Shuujin le Jeu 21 Nov - 14:08

    Alors que le silence régnait encore dans la salle, Takeo continuait de sourire et avança jusqu'à l'estrade où se trouvaient il y a quelques minutes encore les professeurs. Les gens s'écartaient sur son passage, reconnaissant sa force. Une fois arrivé, il attrapa le micro qui traînait là et se tourna vers ses confrères. « Salut à tous, vous me connaissez je suppose, moi c'est Takeo Sanada, étudiant de seconde fraîchement arrivé au lycée Tsukishima, comme vous tous. Je vais vous éviter les longs discours, je sais bien que plus de la moitié d'entre vous ne comprendraient pas. Voilà le topo, on est dans le pire lycée du secteur, de nombreux groupes s'arrachent le pouvoir mais celui qui en a le plus, c'est celui de Kôzo Asagiri. On peut considérer qu'il est le Boss du lycée. Je sais pas vous, mais ça me fait chier ! Alors je vous l'annonce, je compte détrôner Kôzo et m'asseoir sur le siège de Boss de Tsukishima, préparez-vous parce que ça va bastonner sévère, sales furyos ! »

    Tous s'étaient tût lors de son discours, puis une fois celui-ci fini ils hurlèrent, rirent et sifflèrent, certains de façon positive, d'autres beaucoup plus négatives. Au fond de la salle on entendit un applaudissement qui faisait écho dans la salle malgré le brouhaha incessant. Tous se retournèrent donc pour découvrir Kôzo Asagiri en personne, le sourire aux lèvres. Il était grand, plus que Takeo, il devait faire au moins 1,90m et était très imposant. Il avait les cheveux noirs et une cicatrice allant du début de son front jusque sous la paupière de son œil gauche. Il portait un long T-Shirt noir, un baggy bleu marine et des grosses chaussures noir et bleue. Il prit la parole lorsque le calme revint dans la salle. « C'est donc toi celui qu'on appelle le « Fauve de Haniwa », hein ? Mais ici t'es plus dans ton petit collège, c'est la jungle. Et j'en suis le roi, le lion si tu veux. Alors viens me montrer tes crocs quand tu veux, petit chaton, mais sache que tu devras passer par plusieurs personnes avant de pouvoir m'atteindre. A bon entendeur, salut ! » Puis il quitta la pièce, sûr de lui, satisfait de l'effet qu'avait fait sa petite présentation aux nouveaux.

    Takeo, lui, fut impressionné par son charisme et cela ne le motivait que plus encore à continuer dans ce lycée. Son sourire s’agrandit et il sauta de l'estrade, jambe en avant, pour envoyer son pied dans le visage du premier venu. Une bagarre générale commença et certains ressortaient déjà du lot. Par exemple James Heartfield, un jeune homme blond originaire d'Amérique arrivé au Japon depuis maintenant trois ans, il était assez mince et un peu plus grand que Takeo. Il balayait ses adversaires les uns après les autres. Lorsque Takeo et lui se firent face, ils sourirent et foncèrent l'un vers l'autre, poings en avant, et frappèrent chacun les élèves voulant s'en prendre à l'autre. Ils se serrèrent la main et discutèrent.

    - Hey James ! Alors, qu'est-ce que tu penses de tout ça ?
    - Amusant. On ne va pas s'ennuyer, ça c'est clair !
    - J'y compte bien mon pote !

    Ils se mirent à se battre en duo et la bataille devint de plus en plus folle. Plus tard, à la pause de midi, les deux amis, par chance dans la même classe, mangèrent leurs bentô ensemble.

    - Pouah, autant le lycée est fun, autant les cours sont barbants...
    - Il faut dire que tu n'as jamais été très studieux, mon cher Takeo.
    - Contrairement à toi, c'est clair. Toujours tête de classe.
    - Pas le choix, tu connais ma famille.
    - Ouais, pas faux. Bon, va falloir qu'on commence à monter notre bande, tu penses pas ?
    - J'approuve ! Autant débuter avec cette classe.
    - Bien vu. Alors c'est parti !

    Un sourire se dessina sur leurs lèvres tandis qu'ils attrapèrent tout deux leurs tables et les jetèrent ça et là dans la pièce. Tous les regards se tournèrent alors vers eux, Takeo prit la parole. « Bon, on va la faire simple. A partir de maintenant, on est les Boss de cette classe, et ceux qui ont un problème avec ça n'ont qu'à l'ouvrir ou maintenant. » Une réaction ne se fit pas attendre, celle d'un jeune homme au fond de la salle, assit sur sa table et en train de manger. Il était de la même taille que Takeo, mais en plus imposant. Cheveux noirs coiffés en piques, il avait l'allure mauvaise, le furyo typique. Il s'approcha de Takeo en le dévisageant. « Moi c'est Hiroshi Obata et je refuse d'être sous les ordres d'un mec plus faible que moi. Si tu gagnes, je reconnaîtrais ton autorité, sinon ça sera toi qui reconnaîtra la mienne. » Takeo approuva et tous deux se dirigèrent vers la cours extérieure du bâtiment, afin de pouvoir se battre dans de bonnes conditions, suivis par toute la classe.
    avatar
    Shuujin

    Masculin Sagittaire Coq
    Messages : 592
    Date d'inscription : 31/07/2013
    Age : 24
    Localisation : Nord
    Humeur : Motivé !

    Re: Furyo

    Message  Shuujin le Ven 22 Nov - 18:55

    Les élèves de la classe formaient un cercle entre les deux combattants du jour, Takeo d'un côté et Hiroshi de l'autre. Ils se regardaient dans les yeux tous les deux, bien décidés à en découdre afin de savoir lequel d'entre eux était le meilleur et allait servir l'autre. Takeo n'attendit pas et fonça vers son adversaire, lui envoyant un puissant coup de poing vers le visage, qu'Hiroshi bloqua avec son bras. Ce fut ensuite à celui-ci de décocher un coup de poing vers son opposant, qui fut lui aussi bloqué. Les deux combattants s'écartèrent, ce premier échange leur ayant permis de se jauger l'un l'autre. Tandis que Takeo sentit que son adversaire n'était pas à prendre à la légère, Hiroshi lui pensait que ce combat n'allait pas être facile. Puis sans attendre plus longtemps, se ruèrent l'un sur l'autre, décochant coups de poings et de pieds qui touchaient la plupart du temps. 
    Très vite, le sang ruisselait sur les visages des deux garçons, et des bleues se formaient sur leurs corps. Cependant malgré tout cela le combat faisait rage et les coups pleuvaient sans discontinuer. Autour d'eux, les autres élèves de la classe étaient impressionnés par l'affrontement qui se déroulait devant leurs yeux et sentaient que quelque soit le gagnant, ils le suivraient sans hésiter. James, quant à lui, observait en souriant, souhaitant que son ami gagne. Et c'est ce qu'il se produisit. Takeo envoya une puissante droite dans le visage de son adversaire qui l'envoya plus loin, à terre et ne se relevant pas. Le cercle se dissipa, les uns allant aux côtés de Takeo pour le féliciter de sa victoire et reconnaître son autorité. Les autres s'affairaient autour d'Hiroshi, vérifiant son état et le soulevant afin de le transporter à l'infirmerie. Son visage était en sang et tout tuméfié. 
    Avant d'être emmené, il se réveilla et leva les yeux vers l'homme l'ayant battu "La classe est à toi, ainsi que moi. Alors mérite-le et prends ce putain de lycéé." Pour toute réponse, Takeo acquiesça et sourit à pleine dents. Il venait de se faire un excellent allié, il le savait, et par la même occasion de faire son premier pas dans la domination du lycée. Il partit se nettoyer le visage et analyser l'étendue des dommages reçus. Il avait des bleus ça et là et plusieurs plaies. Un peu de pansements et le tour serait joué. L'adrénaline passée, la douleur survint, ce qui fit penser au jeune homme que le sommeil serait difficile à venir, mais tellement bon. Il retourna ensuite en cours, souriant et heureux, la journée était bonne, et cela présageait de ce qu'allait donner les trois années à venir.
    avatar
    Shuujin

    Masculin Sagittaire Coq
    Messages : 592
    Date d'inscription : 31/07/2013
    Age : 24
    Localisation : Nord
    Humeur : Motivé !

    Re: Furyo

    Message  Shuujin le Sam 23 Nov - 13:07

    Le réveil sonna. Un bruit strident et fort, résonnant dans toute la pièce. Takeo grommela sous sa couette en éteignant l'appareil. La journée pouvait commencer. Il se leva, se gratta le ventre et bailla. "Pouah... j'aurais pas dû jouer aussi tard hier soir... Enfin ce matin" puis il bailla encore. Il sortit de sa chambre, celle-ci dans un état déplorable, et descendit jusqu'à la cuisine où sa mère lui avait préparé son petit déjeuner. Celle-ci prenait le sien et jeta sur son enfant un œil inquisiteur. "Toi, tu as la tête de quelqu'un qui a joué toute la nuit sur tes jeux stupides. Je te préviens, si tu rates ton année je t'envoie en privé. Et fini tes petites bagarres ridicules !" Pour toute réponse le jeune homme se contenta de marmonner un oui entre ses dents. Il devait cependant reconnaître une chose à sa mère, bien qu'elle ne comprenait pas la vision de son fils pour le monde des furyos, elle ne l'empêchait pas pour autant de vivre sa vie telle qu'il l'entendait. Takeo avala son petit-déjeuner et partit se laver. Une bonne douche qui le réveilla, il était prêt pour démarrer sa journée, une journée encore une fois vouée à la voie du furyo et à l'éclate totale.
    Le jeune homme sortit de chez lui et se rendit en direction du lycée. Sur le chemin il croisa son ami James qui était visiblement en train de s'embrouiller avec un élève d'un autre lycée. Les deux se séparèrent finalement avec que tout ne dégénère et l'américain rejoignit Takeo. 
    - C'était qui lui ?
    - Je sais pas, un mec du bahut d'à côté. 
    - Et il te voulait quoi ?
    - J'étais occupé à envoyer un sms quand il est passé à côté de moi. On s'est bousculés puis il a commencé à s'énerver et à se moquer de mes cheveux blonds. Du coup ça m'a énervé aussi. 
    - Quel bouffon. Bon alors sinon, c'est quoi le programme aujourd'hui ?
    - A ton avis ? Maintenant qu'on a unifié la classe, faut aller voir ce que les autres de notre promotion valent. Accessoirement, tu as fait le DM de maths ?
    - Euh... le quoi ?
    - Ah ah, je m'en doutais. Allez, je suis généreux, je te prête le mien. Tu pourras recopier.
    - Ô merci grand maître ! Tu me sauves la vie !
    - Comme d'hab quoi. 
    Les deux amis rirent et arrivèrent au lycée. Hiroshi les attendait à l'entrée et les trois jeunes allèrent en cours. La matinée passa tranquillement, malgré une interrogation orale en anglais qui rendit Takeo ridicule et provoqua une hilarité générale de la classe. Ce à quoi il répondit en balançant un coup de pied dans le bureau du professeur, qui en sursauta de frayeur et le renvoya s'asseoir à sa place. Le nouveau chef de la classe demanda le silence, ayant une annonce importante à faire. 
    - Bon les furyos, aujourd'hui on va aller voir nos compères en seconde. Si vous avez des noms à balancer, allez-y.
    - Sakagi, de la classe B. Proposa l'un. 
    - Et pourquoi pas Sugita, de la classe D ? Surenchérit un autre.
    - Sugita, ce gros naze ? Il lèche les bottes des Terminales lui ! Répondit Hiroshi.
    - Je sais ! Junei, de la classe A ! S'exclama James.
    - Oh ! Bonne idée ça. Il était influent à l'époque du collège. Dit Hiroshi.
    - Alors va pour lui, direction la classe A les gars. On va s'amuser, vous verrez ! Termina Takeo.
    Tous sortirent de la classe et se dirigèrent vers la classe A. Eux étant de la classe F, ils étaient à l’Extrémité du couloir opposée à celle de la classe A. Les autres classes devant lesquelles le grand groupe passait les remarquaient et certains sortirent pour aller voir ce qui allait se passer. Une fois arrivé devant la classe A, Takeo enfonça la porte de la salle à coup de pied puis, tout sourire, pénétra dans la salle suivit de James et Hiroshi. Les autres attendaient dans le couloir.
    - Salut les bouffons ! On vient chercher Junei pour s'amuser un peu !
    - Junei ? Il est pas là. Lui répondit un élève de la classe A.
    - Ah ? Et il est où ?
    - A l'hosto, il risque d'y rester un moment encore. 
    - De quoi ? Il lui est arrivé quoi ?
    - Oh trois fois rien. Il voulait décider du chef de la classe A, et... Il a perdu.
    - Et contre qui ?
    - Moi. 
    Takeo eut un blocage pendant quelques instants. Le garçon qui venait de lui répondre n'était pas plus grand que ça, 1m65 maximum. Il avait l'air plutôt banal et même assez faible. Et ça serait ce gamin qui aurait battu Junei ? "Ah ah, t'es un comique toi ! Nan sérieux, il se passe quoi ?" Le garçon de la classe A ria à son tour, puis s'approcha de Takeo, fit un bond et lui envoya son pied en pleine tête. Ce qui eut pour résultat de le projeter sur le tableau derrière dans un fracas énorme. "Il se passe ce que je t'ai dit, boulet. Moi c'est Takamaru Kamashi, et je vais t'exploser comme j'ai explosé Junei."

    Contenu sponsorisé

    Re: Furyo

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 22 Juin - 9:43